Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Campements Roms : communiqué de l’association, 20 mars 2018

| 2 commentaires

Devant l’immobilisme des autorités face à la dégradation de la situation des campements illégaux de Roms (83 caravanes en 2 camps) installés fin août 2017 le long de la rue de la Gironnière, des riverains et membres de l’association La Minais avaient interpellé la municipalité lors du café citoyen du 3 février dernier. Cela a débouché sur une réunion en préfecture le 5 février et l’exécution de l’arrêté d’expulsion un mois plus tard.

Lors de l’évacuation le 2 mars du campement installé face à la Nantaise des Eaux, le Maire de Sainte Luce sur Loire a annoncé sa décision de créer une « aire d’accueil intercommunale de transition » pour une dizaine de caravanes sur un terrain communal situé quelques dizaines de mètres plus loin. L’absence d’explication qui a suivi cette annonce dans la presse a donné lieu à de vifs échanges entre l’association et la mairie. Les participants au café citoyen ont fini par recevoir la semaine dernière un courrier du cabinet du Maire les invitant à assister à une réunion d’information en mairie le 16 mars.

Au cours de cette rencontre, nous avons pu enfin découvrir les mesures prises par la municipalité à propos de cette aire. La durée d’occupation serait limitée à 3 mois, renouvelable une fois. Les 10 familles concernées ont été retenues sur des critères de proximité du lieu de travail, de scolarisation des enfants et d’un projet de vie en France. Un contrat de vie sur ce terrain leur sera proposé, comportant des règles respectueuses de l’environnement, du voisinage et de l’espace public, sous réserve d’expulsion immédiate. Des contrôles sont prévus.

L’association partage le souci de Monsieur le Maire de contribuer à favoriser autant que possible l’insertion des personnes Roms qui le souhaitent dans la société de leur pays d’accueil. Elle prend acte des promesses municipales d’une aire transitoire, limitée à 10 ménages, non remplaçables, pour une durée de 3 mois renouvelable une fois, avec contractualisation des modalités d’occupation du terrain et sanctions en cas de non-respect du contrat. Elle sera vigilante sur ces points et compte sur une bonne communication avec les services municipaux afin que les engagements soient respectés.

Toutefois l’association regrette le choix d’implanter cette aire à quelques dizaines de mètres de l’emplacement des 2 campements illégaux qui viennent d’être évacués.

Cette décision fait fi de la souffrance qui a été celle des riverains au cours des 6 mois difficiles qu’ils viennent de vivre. De plus notre quartier présente l’inconvénient d’offrir de vastes espaces de friches en attente d’urbanisation, qui sont autant d’opportunités pour des installations illégales. Pour accueillir cette aire, Sainte Luce n’avait-elle vraiment de terrain municipal disponible qu’à la Minais ?

Par ailleurs nous avons dit qu’il était urgent de nettoyer totalement et de dépolluer en profondeur les terrains récemment évacués puis de les labourer. Cette idée a été approuvée oralement par nos interlocuteurs.

La Minais refuse d’être une sorte de périphérie lointaine où les édiles peuvent placer sans trop de souci ce qui risquerait de déplaire à la majorité des Lucéens. Prévoir des équipements sportifs, c’est bien… mais sans oublier la communication et la considération.

L’aire d’accueil en chantier

L’aire d’accueil en fonctionnement

L’un des terrains évacués, toujours en attente de nettoyage un mois après

2 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je suis une habitante du quartier de la minais plus exactement nous habitons avec mon mari rue de la rongère… Nous étions soulagé après l’expulsions des camps de roms…. Se soulagement aujourd’hui n’aura pas duré longtemps puisque ces personnes sont de nouveau présentent à l’autre bout de notre rue…. Cette situation aura t’elle un jour une fin ???? .

  2. Bonjour
    Une nouvelle fois un terrain a été investi par un nouveau camp de ROMS.

    Quand va-t-on sortir de ces situations gênantes pour les riverains ?

Laisser un commentaire

Champs Requis *.