Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Le scandale de la chaufferie de la Minais

| Un commentaire

Fumée_chaufferie

L’idée de construire une chaufferie collective mixte bois-gaz a été portée par la municipalité de Sainte Luce sur Loire élue en 2008. Vitrine “écologique” de la ZAC de la Minais, elle a été conçue pour desservir par un réseau de chaleur (chauffage et eau chaude sanitaire) certains bâtiments privés – soit actuellement 500 logements – et l’équipement  public Félix Tessier.

La compétence de la ville sur la ZAC ayant été transférée ensuite à Nantes Métropole, c’est cette dernière qui en 2011 en a confié la gestion par délégation de service public pour 30 ans à la société IBEM (“Idex Bois Énergie de la Minais”), filiale du groupe privé IDEX (c’est le mot IDEX qui est affiché partout).idexLa petite chaufferie provisoire 100% gaz du début a été remplacée en octobre 2014 par l’installation définitive actuelle (« l’usine » pour les riverains) qui est définie officiellement comme une « chaufferie biomasse avec appoint et secours au gaz naturel ». On y trouve pourtant à l’intérieur une chaudière bois unique de 750 kW et deux chaudières gaz de 1650 kW chacune.

Le petit réseau de chaleur de la Minais devant être autonome, ses concepteurs ont implanté la chaufferie en plein cœur du quartier, à ras des habitations, tel un symbole ostentatoire du prétendu éco-quartier de la Minais. Il n’y a eu aucune concertation et les protestations des riverains ainsi que des recours gracieux n’y ont rien changé. Or cette chaufferie cause bien des nuisances aux riverains :

  • nuisances sonores à répétition, notamment la nuit. On a appris après 15 mois de fonctionnement que les normes de bruit sont dépassées ce dont nous nous étions rendu compte. IDEX a récemment installé une protection mobile sur un brûleur (le moins bruyant), on suppose que c’est en vue de mesures acoustiques à venir.
  • nuisances et retombées : les retombées sur le voisinage sont fréquentes en terme de fumées particules et odeurs nous incitant à mettre en doute la qualité du combustible et la performance des filtres. Notamment, la cheminée crache assez souvent des fumées sombres, marque d’une combustion incomplète du bois et réputées dangereuses pour le monoxyde de carbone qu’elles peuvent contenir et les retombées de suie. Ainsi, l’émotion fut grande dans le quartier le lundi 18 avril 2016 :

  • de gros camions viennent livrer des plaquettes de bois accompagnées d’une poussière anormale dans la fosse. Il faut parfois tout en retirer, tant le degré d’humidité du bois est anormalement élevé. Tout cela est signe de sa mauvaise qualité et peut expliquer la mauvaise combustion.

Depuis le début l’exploitant IDEX fait beaucoup de promesses : le bois c’est écologique, le fonctionnement sera silencieux, très peu de fumée, de toute façon il s’agit d’une ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement), donc il y aura des contrôles réglementaires et réguliers du niveau de bruit et des rejets, on publiera régulièrement leurs résultats, etc.

Mais on n’a rien vu de tout cela : IDEX n’a répondu à aucun courrier envoyé par des riverains ou bien par l’Association la Minais (le dernier courrier date du 30 novembre 2015, avec copie à la mairie). Dans ces courriers nous demandions à voir le document d’agrémentation des installations, à connaitre précisément l’origine et la qualité du bois consommé… et surtout à être informés régulièrement des résultats des mesures de bruit et d’analyse de l’air. Nous ne savons rien.

Les collectivités territoriales ont également fait des promesses rassurantes… La mairie de Sainte Luce sur Loire a organisé le 12 mai 2014 salle Dagorne une réunion publique très attendue avec des cadres et techniciens d’IDEX. On nous a dit : non, il ne doit pas y avoir de nuisances ; oui, vous aurez les informations que vous demandez. On nous a même fait miroiter une opération « portes ouvertes » dans la chaufferie définitive après sa mise en service ! Elle n’a jamais eu lieu. D’ailleurs aucun compte rendu écrit de cette réunion n’a été fait par la mairie organisatrice.

Et la Communauté Urbaine ? Le contrat de concession oblige IDEX à publier chaque année depuis 2012 un rapport d’exploitation précis que Nantes Métropole doit mettre en ligne sur son site internet : http://www.nantesmetropole.fr/institution-metropolitaine/dialogue-citoyen/rapports-sur-l-energie-42759.kjsp?RH=WEB. Mais il faut être patient : nous sommes en mai 2016 et le rapport 2015 n’est toujours pas publié ! Nous ne savons donc rien de ce qui s’est passé depuis que la chaufferie définitive a été mise en service : quelle est part du bois et du gaz ? quel est le rendement du réseau ? comment s’expliquent les pannes ? que dit le compte d’exploitation financier ?

Finalement : oui, nous avons les nuisances ; non, nous n’avons pas les informations.

Pendant ce temps IDEX facture aux habitants des immeubles collectifs raccordés au réseau de chaleur – et à la mairie pour les équipements Félix Tessier – des frais d’exploitation exorbitants. Mais ceci est une autre histoire…

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.