Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Modification du PLU sous la municipalité actuelle dirigée par J.G. Alix

| 0 Commentaires

Retour sur la réunion publique sur l’urbanisme organisée par la mairie le 12/12/2014

On nous parle de maîtrise, d’équilibre  de l’urbanisme, du souhait reconnu pour chaque habitant de vivre et vieillir dans son environnement, de concertation sur l’urbanisation. On nous parle de l’importance de concilier accueil des nouvelles populations et maintien de la qualité de vie des Lucéens. On fait le constat que tout a été trop vite, trop dense, trop haut… et sans concertation.

Mais tout va changer, pour cela une modification du PLU est en cours…

Cette modification demandée à Nantes Métropole – sans concertation avec les habitants ! – propose des mesures visant à :

  • un arrêt de l’urbanisation pendant 4 ans, jusqu’à la mise en place du PLUM (plan local d’urbanisme métropolitain)
  • un arrêt des constructions d’immeubles dans le tissu urbain (les zones pavillonnaires)
  • un arrêt des divisions parcellaire.
  • un arrêt des constructions rue Louis Gaudin

Nantes Métropole partage le constat de la mairie, mais un désaccord apparaît sur l’urbanisation le long de la route de Thouaré.

La ZAC de La Minais, variable d’ajustement dans la négociation avec Nantes Métropole

En contrepartie, et pour faire accepter ses demandes, la mairie s’engage à réintégrer dans le nouveau PLU l’ensemble des modifications proposées dans la modification de 2013, et qui avaient été retirées suite à notre mobilisation et à l’avis défavorable émis par le commissaire enquêteur.

En résumé : les freins seront lâchés concernant la Minais.

  • Le terrain Blass (terrain privé entre la rue de la Poitevinière et la rue Olympe de Gouges, en rouge sur le plan ci-dessous) passera en zone constructible UPa, c’est-à-dire bâtiments de 4 étages. Un projet de 170 logements est à l’étude ; logements non comptabilisés dans les 1500 de la ZAC.

Blass

  • La limite proposée par l’ancienne municipalité de 1290 logements sur la Minais va être levée. La SHON actuellement inscrite dans le dossier de réalisation de la ZAC permet 1500 logements, le maire n’est pas contre !
  • M. Lefeuvre, 1er adjoint à l’urbanisme, intervient pour dire que c’était une promesse faite à un promoteur et que la mairie devait la satisfaire.
  • Les parcelles en haut de la rue de La Minais côté ouest, actuellement des maisons individuelles, passeraient elles aussi en UPa (constructibles immeubles de 4 étages en limite de voirie).

Quant aux problèmes de quartiers qui en découlent (circulation, stationnement, incivilités…), si on n’est pas content, on n’a qu’à vendre (dixit M. Lefeuvre).

Comme quoi le vœu du maire que chacun puisse vivre et vieillir dans son environnement, ne s’applique pas aux habitants de la Minais.

Une réunion était prévue le 17 décembre entre la mairie et Nantes Métropole… A suivre…

L’association restera vigilante et se mobilisera contre tout projet ayant pour conséquences une sur-densification du quartier et une aggravation des problèmes actuels.

A VOIR : le site internet de la ville pour télécharger le discours du maire et le diaporama de présentation : http://www.sainte-luce-loire.com/urbanisme-une-pause-qnecessaireq.html

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.