Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Nos rues ne sont pas des poubelles

| Un commentaire

L’association soutient ce témoignage. Même si nous n’en sommes (peut-être) pas à ce point, aucun n’est épargné par ce manque de civilité et de respect du cadre de vie.

Article Ouest France  https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sainte-luce-sur-loire-44980/guy-luceen-temoigne-nos-rues-ne-sont-pas-des-poubelles-5328816

Il vous est sans doute arrivé, lors d’une de vos promenades, de pester intérieurement à la vue de nombreux déchets laissés au bord des chemins ou sur nos rues.

Au cours d’une balade début octobre, j’ai parcouru 6 km à pied pendant 1 h 15 et récolté 4 kg de déchets dans notre belle ville de Sainte-Luce ! Et pourtant je n’ai effectué un ramassage que d’un seul côté de la route sans descendre dans les fossés profonds.

Mon itinéraire : rue des Roses, groupe scolaire du centre, place de Gaulle, école de musique, rue de la Loire, rue des Roches, promenade de Bellevue, rue des Sables, rue des Douves, rue des Courlis, rue des Colibris, rue Jules Verne, rue des Roses.

J’ai constaté que la promenade de Bellevue et la rue des Sables qui viennent d’être refaites n’ont pratiquement pas de déchets. Par contre, les plus sales sont les rues de la Loire et des Roches et les rues du Plessis-Maillard et des Douves.

J’ai récolté trente-deux cannettes métalliques, sept bouteilles en plastique, huit bouteilles de verre, dix-huit paquets de cigarettes et un briquet, deux briques en carton, six sachets de compote, une boîte en fer, des cartons et papiers, des plastiques de toutes sortes.

Je n’ai pas ramassé car j’étais à à pied, les mouchoirs en papier, un enjoliveur (sous le pont de l’A 811, rue des Courlis), une table à repasser (rue du Plessis), un sac-poubelle plein (rue des Roches).

Chacun de nous, en évitant de jeter un déchet et en le ramenant, peut contribuer à l’amélioration de nos rues et paysages. Pensons-y.

De plus, le recyclage des déchets permet de produire du verre, du papier, du métal, des fibres plastique soit autant d’arbres, de matières premières, d’énergies économisés. Chacun d’entre nous peut donc contribuer, même modestement, à la lutte contre le réchauffement climatique.

Un Commentaire

  1. en article complémentaire toujours sur Ouest-France https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sainte-luce-sur-loire-44980/des-partenariats-approuves-l-unanimite-5326718
    Outre un partenariat avec l’association AAD Makaton sur le signalisation pour l’accessibilité des bâtiments et services communaux.
    et en complément du partenariat avec l’association Ecopole.
    « Les élus de l’opposition s’en félicitent mais souhaitent une implication plus marquée de la municipalité dans l’entretien et la propreté de la ville. Georges Projean, élu Bien vivre ensemble à Sainte-Luce, souligne qu’« il est de notre responsabilité, en tant qu’élus de la commune, de mettre tout en oeuvre pour permettre à nos concitoyens de continuer à bien vivre ensemble dans un environnement sain et agréable ». Une journée environnement citoyenne pourrait être initiée à l’instar de ce que font certaines associations comme la matinée de nettoyage des bords de Loire. »

Laisser un commentaire

Champs Requis *.