Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Compte rendu de la rencontre du 7 novembre 2019 entre l’association la Minais, la mairie et Nantes Métropole

| 2 commentaires

La rencontre annuelle entre l’association La Minais et la ville de Ste-Luce s’est tenue le 7 novembre 2019 dans la salle polyvalente du groupe scolaire Félix Tessier, avec beaucoup de retard par rapport à la date envisagée initialement (voir http://www.association-la-minais.ovh/zac/report2019/).

Une vingtaine d’adhérents étaient présents. A la tribune : J.G. ALIX (Maire), Mme LUSTENBERGER (DTA Est Nantes Métropole), T. TUNA (responsable service urbanisme à la mairie), P. MYRAN (conseiller municipal délégué à l’environnement, au développement durable et aux déplacements), P. BRICARD (responsable développement durable à la mairie).

On reprend ici la liste des 23 sujets que l’association souhaitait aborder et qu’elle avait adressée au Maire le 30 avril dernier. Ceux dont la numérotation est en gras sont des reprises de demandes qui avaient déjà été faites lors de la rencontre de l’année précédente (24 juillet 2018).

Pour chaque sujet, on trouvera successivement la question posée le 30 avril (en noir), la réponse écrite de la mairie datée du 9 août (en bleu) et le résumé des échanges oraux du 7 novembre (en rouge) dans la mesure où ils contiennent des informations supplémentaires.


CIRCULATIONS ET STATIONNEMENT

01 – Vitesse beaucoup trop élevée des véhicules roulant dans les longues lignes droites des rues de la Poitevinière et de la Rongère, pourtant limitées à 30 km/h. Le problème se pose également rue Olympe de Gouges et route de la Minais.
La campagne de comptage Plessis Maillard et route des Plessis confirme la stagnation du trafic. Installation d’un radar pédagogique de juillet à octobre.
VILLE : Lors de la rencontre sur le terrain qui a suivi l’accident survenu le 6 octobre rue de la Poitevinière, le Maire a proposé la création d’un groupe de travail composé de riverains et de l’association La Minais ainsi que de techniciens de Nantes-Métropole pour trouver une solution d’aménagement de l’axe Poitevinière-Rongère.
ASSO : L’association va proposer des participants pour une mise en oeuvre rapide. La position de l’association est de faire respecter la limitation de vitesse à 30 km/h.

02 – Le raccordement provisoire actuel de la rue Olympe de Gouges à la rue de la Piais et à la route des Perrières est dangereux. L’aménagement définitif devra inclure de vraies pistes cyclables.
En cours de réflexion dans le projet de poursuite de la ZAC.

03 – Trop de véhicules stationnent rue Olympe de Gouges en-dehors des places matérialisées par la peinture au sol, rendant dangereuse la sortie des résidences adjacentes par manque de visibilité.
Transmission à la Police Municipale qui va accentuer ses rondes puis les verbalisations si constat récurrent.
VILLE : A noter que les travaux de réfection du parking Atlantic Habitations sont en cours.

04 – Y a-t-il une réglementation concernant le stationnement sur ces places des véhicules utilitaires professionnels dont le gabarit excède le marquage au sol ?
Pas de réponse.
ASSO : Nous reposons la question.
NM : Non, il n’y a pas de réglementation spécifique, stationnement dans les limites des places matérialisées au sol.

05 – La circulation cycliste le long de la rue Olympe de Gouges est illisible et dangereuse : trottoirs partagés avec les piétons parfois étroits, panneaux souvent mal placés qui constituent autant d’obstacles.
Panneaux déjà existants à chaque intersection entre la rue Olympe de Gouges et les rues perpendiculaires.

06 – Notre demande de jalonnement au sol d’une liaison douce entre la Minais et le coeur de Ste-Luce par la rue Claire Fontaine et la rue des Courlis (afin d’éviter l’échangeur avec l’A811) va-t-elle être prise en compte ?
A étudier dans le prochain PCDD.
ASSO : Quel est le bilan de l’aménagement provisoire actuel du franchissement piétons-vélos de la route de Thouaré au débouché de la coulée des Islettes ?
VILLE et NM : ??? Contact va être pris avec la TAN pour le déplacement de l’aubette bus.

07 – Quand seront réalisés le chemin piétonnier prévu le long des jardins familiaux et la délimitation de places de stationnement à usage de ces jardins à leur entrée sud (rue de la Gironnière, face à Artipôle) ?
Travaux reporté par LAD-SELA à la rentrée 2019.
VILLE : Les travaux ont débuté mais ils sont tributaires des intempéries.

08 – Nous souhaitons une amélioration de l’offre de la TAN en jour blanc (dimanches et jours fériés) : actuellement la ligne 87 qui dessert les Islettes ne fonctionne pas ces jours-là et il faudrait accroitre la cadence du C7 en passant de 2 à 3 passages par heure en jour blanc.
Faisabilité à demander à Nantes Métropole dans le cadre des grilles 2020/2021 (les grilles 2019/2020 étant déjà figées).


PARC PAYSAGER

09 – Quand les panneaux d’interdiction de circuler sur les allées du parc paysager pour les véhicules à moteur (2 roues et 4 roues) ainsi que le blocage des accès voitures vont-ils être mis en place ?
Panneaux d’interdiction à mettre aux entrées (2020) + sécurisation complémentaire (potelets, chicanes… ?)

10 – Quand les tables de ping-pong en dur promises près de l’aire de jeux et du skatepark vont-elles être installées ?
Engagement ville mais pas trouvé de table disponible, budget 2020.

11 – Nous réitérons notre demande d’un jeu de boules près du même endroit, même si un tel équipement (de coût modeste) vient d’être créé aux Islettes.
Refus ville car priorité aux Islettes non pourvue en jeux. Pas de changement de position.

12 – L’état des deux étangs du parc de la Minais est de plus en plus préoccupant : grilles d’évacuation obstruées par des déchets flottants, planches en bois formant gradins arrachées, bouteilles lestées de plomb utilisées par l’association de radiomodélisme.
Transmission à la SELA pour traitement régulier. Reprise des planches par la ville (terrassement).
ASSO : S’y ajoutent également le développement de la jussie et un apport de sable par le ruisseau des Islettes.
VILLE : La LAD-SELA va faire procéder à un premier passage d’arrachage manuel de la jussie le 12 novembre 2019. Les gradins de bois de bordure des cheminements vont être repris.

13 – Risques présentés par certains peupliers qui penchent beaucoup sur la rive ouest du petit étang.
Suite à un rendez-vous au mois de novembre 2018, une visite d’inspection a été réalisée par le service espaces verts de la ville qui conclut à une non-dangerosité de ces peupliers. Seule une branche ploie au-dessus de bassin sans danger qu’elle rompe à court ou moyen terme.

14 – Nous souhaitons l’implantation dans le parc paysager de bacs à déchets triés et que les corbeilles à déchets existantes soient vidées plus régulièrement.
Pas de réponse.
ASSO : Nous réitérons la demande. Et y aura-t-il un point d’eau public dans le parc en lien avec l’ouverture de la future halle des sports ? Attente de réponses.


PROPRETE ET SALUBRITE DU QUARTIER

15 – Les problèmes liés aux dépôts sauvages autour des colonnes enterrées dans la partie centrale de la rue Olympe de Gouges surtout : quand seront posés les panneaux promis par Françoise Guilbault (conseillère municipale déléguée aux espaces verts et à la quotidienneté) lors de sa visite du 14 novembre 2018 ? Il était prévu qu’ils fassent un rappel à la loi avec mention du montant des amendes et localisation des déchetteries. En l’absence de déchetterie à Ste-Luce, il faudrait aussi que Nantes Métropole mette en place un service de collecte des encombrants à un rythme régulier et annoncé à l’avance.
Panneaux de rappel à la loi en cours de commande et installation en 2019.
VILLE : Un groupe de travail va être créé, composé de membres de l’association La Minais, de représentants de la ville et de Nantes Métropole ainsi que des bailleurs sociaux.

16 – La chaufferie alimentant le réseau de chaleur est située au coeur du quartier, au ras des habitations ; nous souhaitons que soit installé dans le quartier un capteur permanent de la qualité de l’air.
Comité de suivi n°2 Chaufferie : phase Test sur la nouvelle chaufferie Californie à Rezé. Attente d’un retour d’expérience fin 2019. En fonction des résultats, élargissement aux autres chaufferies à étudier.

17 – Nous souhaitons l’implantation d’un composteur collectif à l’extérieur de l’entrée des jardins familiaux rue de la Rongère, comme ce qui a été installé près de la salle Renée Losq avec l’association Compostri.
Subvention possible de Nantes Métropole pour une association de quartier ou un habitant mandataire d’un groupement. Identifier un espace privé accessible à tous permettant aussi de déposer du broyat facilitant le processus de compostage sans odeur. Un mode de fonctionnement reposant sur plusieurs membres pour garantir le bon fonctionnement du composteur.

18 – Des odeurs bizarres émanent du réseau de collecte des eaux usées de la rue de la Poitevinière, au droit de la rue de la Minais et au sortir du manoir de la Poitevinière.
Problème d’eaux usées ? Vérification à venir par Nantes Métropole.
ASSO : Nous demandons le résultat de cette vérification, qui ne semble pas avoir été faite. Attente de réponse.

19 – Que compte faire la ville après l’inondation de la chaussée, des jardins et des pieds des maisons situées à l’angle des rues de la Gare, de la Poitevinière et des Roseaux survenue le 21 décembre 2018 après de fortes pluies ?
Précisions à apporter car aucun évènement porté à la connaissance de la commune jusqu’à aujourd’hui.
ASSO : Nous apportons et remettons au Maire plusieurs photos prises le 21 décembre 2018. Attente de réponse.


URBANISME

20 – Urgence de commerces de proximité à l’est de l’A811 le long de la route de Thouaré.
En cours de réflexion dans le projet de poursuite de la ZAC.
ASSO : Le président de l’association La Minais a reçu fin octobre le courrier suivant de Pascal PRAS, vice-président de Nantes Métropole :

VILLE et NM : Il ne s’agit pas d’éparpiller des commerces le long de la route de Thouaré, au risque d’affaiblir les centralités commerciales de Ste-Luce et de Thouaré (voir le PLUm). D’où le choix d’une implantation au coeur d’un quartier suffisamment peuplé et selon un modèle économique “innovant”, “à inventer” qui justifie l’étape d’une AMO.

ASSO : L’association confirme son intérêt pour ces réflexions portant sur l’implantation de commerces et d’activités dans le secteur sud-est de la ZAC, le long de la rue Olympe de Gouges, au droit du groupe scolaire en vis à vis de la future halle sportive.
Au-delà du besoin de commerces de proximité, le fait de donner à la ZAC un lieu de services qui soit aussi un pôle de sociabilité est important pour elle.
Elle répondra aux invitations qui lui seraient faites de participer aux discussions de cette AMO (le sondage en ligne dépasse désormais les 300 réponses et représente une riche mine d’idées) et, le cas échéant, au bon fonctionnement des services “innovants” qui pourraient y être implantés.
Mais elle sera attentive à ce que cette annonce, faite quelques mois avant les élections municipales, aboutisse effectivement dans des délais raisonnables à un projet concret, adapté aux besoins, réaliste et économiquement viable.

21 – Relance de la ZAC : le changement de maître d’oeuvre a entrainé un retard dans le planning prévu. Nous attendons toujours la présentation des “esquisses” d’aménagement des tranches de la ZAC restant à construire qui nous avait été annoncée pour le printemps 2019.
Etude en cours de réflexion dans le cadre de la poursuite de la ZAC.
ASSO : Nous demandons des précisions, à la lumière de ce que nous savons (ci-dessous) :

VILLE et NM : Les réflexions sont toujours en cours. Le nouveau plan d’aménagement des secteurs restant à urbaniser devrait pouvoir être présenté à l’association La Minais et aux riverains à la fin du printemps 2020.

22 – Nous souhaitons que le groupe scolaire Félix Tessier et la halle des sports soient clairement flèchés depuis la route de Thouaré, en venant de l’est comme de l’ouest, qu’un plan de la ville de Ste-Luce et une boite aux lettres soient implantés sur le parvis situé entre le groupe scolaire et la halle des sports. L’affichage électoral y serait également mieux que devant la chaufferie.
Installation prévue affichage électoral (+ boite aux lettres de La poste). Jalonnement en cours d’étude à l’échelle de la ville (équipements, stationnements, itinéraires cyclables…)

23 – Quelles sont les perspectives pour l’aire d’accueil transitoire installée en 2018 rue de la Gironnière ?
Aire transitoire en cours de résorption, fermeture avant la fin de l’année.

 

2 Commentaires

  1. Bonjour
    Au point 12 il était annoncé début des travaux de ramassage de jussie à partir du 12/11/2019.
    Avez-vous de nouvelles informations car il n’y a rien de commencé ?

    Merci

  2. Bonsoir,
    Petite précision concernant la réponse à la question 3.
    Les travaux de réfection du parking du 7 rue Rosa Parks sont effectivement enfin lancés.
    A priori, on nous a annoncé pouvoir réutiliser nos box à partir du 21 décembre.
    Gaël

Laisser un commentaire

Champs Requis *.