Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Informations données par la mairie lors de la rencontre du 23 juin 2016

| 0 Commentaires

2016-06-23-reunion-mairie-plan-zac-reste-a-faireCliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

 

Ce texte rend compte des réponses données par M. Alix, M. Lefeuvre et Mme Coluccia (Sainte Luce sur Loire) ou M. Guinel (Nantes Métropole) aux sujets que l’association souhaitait voir traités lors de cette réunion.
Il ne reprend pas le contenu des discussions. Vous trouverez la position de l’association dans le CR de l’AG 2016 (dans l’espace réservé aux adhérents).
Pour plus de précisions, vous pouvez vous rapprocher des membres présents à la réunion : Bruno Cesbron, Rémy Chauré, Joseph Douillard, Claude Gérard, Françoise Jolivet-Douillard.

Télécharger le fichier PDF du diaporama projeté par la mairie pendant la réunion (864 ko) :
2016-06-23-diaporama-mairie

 

Évolution de la ZAC :

La municipalité élue en 2014 a voulu une remise à plat du projet de la ZAC. Les discussions avec Nantes Métropole ne sont pas terminées. L’objectif de la ville de Sainte Luce est d’aboutir à la relance du projet avec un accord d’ici la fin de l’année 2016. Nantes Métropole doit faire à la ville une proposition d’ici l’été.

– Quel est actuellement l’objectif de nombre total de logements sur la ZAC ?
Officiellement on est donc toujours sur la base du projet précédent (17 juin 2013) qui prévoyait 1280 logements. Actuellement il y a 850 logements achevés, dont 30 % de logements sociaux. La SELA souhaite la commercialisation de 20 à 30 lots nouveaux par an, la ville sera attentive à ce que cela soit compatible avec les capacités d’accueil des écoles.

– Plus précisément, quel est le projet urbanistique pour la tranche sud après la modification du PLU ?
Cette tranche serait sans doute la première à être mise en œuvre, sous une forme essentiellement pavillonnaire. Nantes Métropole doit faire à la ville une proposition d’ici l’été.

– Et quelles modifications pour la tranche est, compte tenu du projet municipal d’équipement sportif ?
– Le prolongement du réseau de chaleur sur l’ilot 6 sera-t-il bien réalisé comme prévu ?
Nantes Métropole doit faire à la ville une proposition d’ici l’été. Il faut régler d’abord le problème posé par le fait que le projet municipal d’équipement sportif se situe sur un terrain appartenant à la SELA et destiné initialement à accueillir des immeubles d’habitation (voir plus loin le plan des projets municipaux).
Ces derniers pourraient être implantés un peu plus au nord, sur la pointe du parc paysager qui s’allonge le long de la route de Thouaré. Il est toujours prévu que le réseau de chaleur alimente les immeubles d’habitation de l’îlot 6, auquel il faut maintenant ajouter l’équipement sportif. Au sud de la rue Olympe de Gouges, 50 lots individuels sont prévus à l’est du groupe scolaire Félix Tessier.

– Le projet de construction de maisons individuelles sur la propriété Blass est-il précisé ?

Un plan d’aménagement est projeté à l’écran.2016-06-23-reunion-mairie-plan-blassCliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

On y voit 18 parcelles destinées à accueillir des maisons individuelles, dont la commercialisation doit débuter en septembre 2016.
Ces parcelles sont desservies par 2 rues en impasse, qui se greffent sur la rue Olympe de Gouges à l’emplacement du plateau légèrement surélevé (passage piétons déjà réalisé) qui desservira également la 2e tranche du Square de la Minais.
Un cheminement piétonnier est prévu à travers l’îlot jusqu’à la rue de la Poitevinière et vers le passage existant le long du mur ouest. Les murs extérieurs sont conservés, ainsi que la zone boisée entourant le manoir (au moins dans un premier temps).

– Que devient la 2e tranche du Square de la Minais prévue par Espacil ? En attendant, un nettoyage du terrain est indispensable.

Un plan d’aménagement est projeté à l’écran :2016-06-23-reunion-mairie-square-minais-02-planCliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

Il est prévu 52 logements, dont 18 sociaux et un certain nombre (13 ?) en accession abordable. Le lancement des travaux est prévu au 4e trimestre 2016. En attendant, l’entretien du terrain incombe au promoteur Espacil.

 

Projets municipaux :

Un plan des projets municipaux est projeté à l’écran :2016-06-23-reunion-mairie-plan-equipementsCliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

– Équipement sportif « de l’est » : où, quand, quel contenu, quel parking ?
Le projet est en cours d’élaboration, l’idée étant d’en faire un équipement multi-sportif communal. Échéance printemps 2019. Il serait implanté en face du groupe scolaire pour que les enfants n’aient qu’à traverser la rue Olympe de Gouges. Le parking de 85 véhicules pourrait être utilisé par les parents d’élèves de l’école.

– Skate parc : où, quand, quel fonctionnement, quel accès ?
800 m2, à côté de l’actuelle aire de jeux pour enfants, pour roller/bmx/trotinette/skate, avec des parcours différenciés selon les âges. Réalisation en béton semi-enterré, avec des toilettes, échéance été 2017.

– Nouveau city stade pour le quartier : où, quand, quel fonctionnement, quel accès ?
À côté du skate parc et à la même échéance (été 2017), destiné aux jeunes du quartier. Il sera un peu plus grand que celui qui a été réalisé au sud du groupe scolaire Félix Tessier et qui sera alors réservé à l’école.

– Jardins familiaux : où, quand, quel accès ?
Sur la parcelle située le long du ruisseau des Islettes et au sud de la rue de la Rongère. Échéance printemps 2017 ? Le projet est actuellement en discussion, ce pourrait être 26 parcelles de 50 à 100 m2 mais on en saura davantage dans quelques mois, après consultation des Lucéens concernés. Le stationnement pourrait se faire sur la partie nord de la parcelle ou bien sur la partie actuellement délaissée de la rue de la Gironnière.

 

Équipements et aménagements :

– Besoin de commerces de proximité : où en est le projet concernant l’ilot 4 ?
La ville a engagé une réflexion sur l’idée de pôles de vie dans certains quartiers car d’autres ont les mêmes besoins, par exemple le quartier des Islettes. Elle propose à Nantes Métropole d’inscrire 800 à 1000 m2 de surface commerciale dans le dossier de réalisation modificatif de la ZAC. Reste à réserver un emplacement foncier pour cela, proche de la route de Thouaré et accessible des Islettes. Le projet concernant l’îlot 4 présente ces avantages mais la parcelle n’est pas assez grande pour offrir suffisamment de places de stationnement.

– Panneau d’information + plan du quartier + boite aux lettres déjà demandés : au carrefour de la chaufferie ?
Ce point n’a pas été abordé.

– Tables de pique-nique et de ping-pong sous les arbres du parc paysager, près de l’aire de jeux ?
La ville est d’accord et c’est prévu. La réalisation dépendra des priorités budgétaires.

 

Entretien du quartier :

– Espaces verts de la ZAC : entretien trop épisodique et, à l’inverse, coupes brutales parfois excessives.
La ville rappelle qu’elle doit entretenir une superficie importante d’espaces verts et qu’on ne peut ignorer le coût de cet entretien ni les nouvelles normes environnementales à respecter. S’ensuit une longue discussion avec de multiples interventions. Par ailleurs, si l’entretien des espaces verts relève de la ville, la voirie est du ressort de Nantes Métropole : une demande de nettoyage des avaloirs est donc transmise à Nantes Métropole.

– Des riverains demandent à ce que soient fauchés les terrains en friche appartenant à la SELA, par exemple entre l’école et la rue de la Rongère (risque de vipères et d’incendie).
La demande est transmise à la SELA qui, en général, réalise cette opération une fois par an.

 

Cheminements doux :

– Le chemin de Thérèse va-t-il être aménagé et comment ?
M. Lefeuvre déclare que la mairie n’a plus en sa possession les documents définissant en 2010 le cahier des charges des espaces verts de la ZAC (tout aurait été transféré à Nantes Métropole ?).
M. Guinel confirme que Nantes Métropole étudie un nouveau projet moins coûteux.

– État lamentable de l’accès piéton / cycliste à la Loire entre la rue de la Rongère et Arba.
Cela fait partie de l’aménagement de la tranche sud de la ZAC.

– Où en est le projet de cheminement doux vers la ZAC des Islettes, au nord ?
La municipalité élue en 2014 a souhaité modifier le projet pour permettre l’éclairage et le passage des vélos. Nantes Métropole a alors suspendu le dossier mais la ville fait pression car elle y tient.
M. Guinel (Nantes Métropole) explique que ces modifications hypothéqueraient la possibilité d’agrandir le bassin d’orage créé au sud du nouveau quartier des Islettes : il faut donc faire faire une nouvelle étude à l’échelle du bassin versant du ruisseau des Islettes !

– Envisager un itinéraire cyclable vers le bourg par les rues Claire Fontaine et des Courlis.
Une réunion est prévue début juillet au sujet du PCDD (plan communal des déplacements doux).

 

Circulation et stationnement :

– Quel plan de circulation envisagé après le temps d’observation et les comptages de trafic faits par la mairie ?
– Vitesse excessive de nombreux véhicules dans le quartier, particulièrement rue de la Rongère et rue de la Poitevinière.
– Absence de circulation cycliste sécurisée le long de la rue Olympe de Gouges (actuellement sur trottoir sans fléchage et avec de multiples obstacles).
– Manque de places de stationnement, notamment rue Olympe de Gouges le long de Naturéa.
Un comptage a été fait en avril 2016, dont l’analyse est en cours. La ville est en attente des propositions de Nantes Métropole « à partager lors d’une prochaine rencontre avec le quartier ». Le problème des autocars qui stationnent en permanence rue Olympe de Gouges va être examiné.

– Pérennité du parking provisoire de l’école Félix Tessier ?
La ville cherche un accord avec Nantes Métropole pour que ce parking provisoire soit maintenu.

 

Chaufferie :

– L’association la Minais se bat actuellement contre les nuisances de la chaufferie, pour l’accès aux informations légales que ne fournit pas l’exploitant (analyses de l’air, bruits, odeurs) et pour la création d’un comité de suivi associant des riverains (plusieurs fois promis et jamais réalisé). Outre un article sur le site internet de l’association et plusieurs rencontres avec la presse, nous remettons ce 23 juin à la mairie une pétition qui a recueilli les signatures de 82 riverains. Quel appui peut-on attendre de la mairie ?
Une réunion avec Idex est prévue prochainement, l’exploitant prévoit de faire d’ici septembre des travaux concernant les nuisances.

– Le Square de la Minais et le Carré Vert examinent actuellement auprès d’associations de consommateurs et avec l’aide d’un cabinet d’avocats quels sont les recours possibles contre le montant élevé des frais fixes (R2) du réseau de chaleur de la Minais. Quelle est la position de la mairie à ce sujet, la commune payant elle aussi pour les équipements Félix Tessier ?
La mairie est en effet sensibilisée à ce problème, à travers les factures du groupe scolaire. Elle va faire le point sur ce dossier avec Nantes Métropole en juillet prochain. Une 1ère réunion des usagers devrait également avoir lieu en novembre prochain.
La mairie approuve la démarche des copropriétés qui enquêtent sur le coût élevé de ces frais fixes : M. Lefeuvre suggère aux syndics et gestionnaires concernés, pour étayer le dossier, de faire un relevé précis de ces coûts et de les comparer à ceux qu’ils constatent sur des copropriétés équivalentes alimentées ou non par d’autres réseaux de chaleur de l’agglomération nantaise.
De son côté, M. Guinel (Nantes Métropole) demande aux syndics de leur transmettre leurs doléances pour qu’elle puisse examiner la problématique et se retourner vers Idex en disposant de données chiffrées. M. Douillard s’étonne d’une telle demande de la part d’une collectivité qui a concédé une délégation de service public à une entreprise et doit donc en contrôler les comptes. Et pourquoi Nantes Métropole n’a-t-elle toujours pas publié sur son site internet le rapport d’exploitation d’Idex concernant le réseau de la Minais pour l’année 2015 ?

 

Autres questions :

– Beaucoup de personnes se plaignent de problèmes d’incivilité à la Minais et les associent à une forte concentration de logements sociaux dans le quartier. Que disent les statistiques communales sur ces deux points ?
Actuellement le pourcentage des logements sociaux sur la ZAC de la Minais est de 30 %. Comme pour l’ensemble de la commune, M. Alix fait part d’une baisse de 50 % depuis 18 mois des dépôts de plaintes concernant les incivilités et la petite délinquance.
Mais deux personnes, locataires de Prisma sud, témoignent avec émotion de leur ressenti différent et des problèmes qu’elles vivent quotidiennement à cause de quelques voisins. Il se trouve que M. Alix en a été le témoin quatre jours plus tôt : il répond que la ville est prête à agir avec les bailleurs sociaux de la résidence et il rappelle la nécessité d’une plus grande vigilance de la part des gestionnaires.

– Où en sont les projets d’antennes des opérateurs téléphoniques sur la commune (église) ?
Ce point n’a pas été abordé.

– Comment réduire les pollutions lumineuses provoquées par un éclairage nocturne trop fort des coursives et escaliers internes de certains immeubles, que les architectes ont implantés en extérieur ?
Ce point n’a pas été abordé.

– Lors de la dernière AG de l’association, l’idée a été émise d’organiser périodiquement (chaque année ?) un événement dans le parc paysager de la Minais qui permettrait d’animer le quartier et de mieux le faire connaitre en y attirant des personnes venues de l’extérieur. Qu’en pense la mairie ?
L’équipement sportif « de l’est », le skate parc, le nouveau city stade et l’actuelle aire de jeux formeront, avec les vastes pelouses du parc paysager et les tables de pique-nique et de ping-pong prévues sous les arbres, un « parc de sports et de loisirs » à usage des habitants de toute la commune et pas seulement du quartier.
Des animations et initiatives culturelles prévues dans la programmation municipale pourront être organisées dans le parc.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.