Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Aménageurs de la ZAC de la Minais : la culture du secret continue !

| Un commentaire

En cette fin février 2021, la société LAD-SELA (Loire Atlantique Développement), aménageur de la ZAC de la Minais pour le compte de Nantes Métropole, est en train de réaliser la section centrale de l’allée Madeleine Cinquin entre la route de la Minais et la résidence Natura qui vient d’être livrée.

Cliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

Un responsable de cette société, rencontré sur le lieu du futur chantier en novembre, avait parlé d’une bande de béton pour des cheminements doux (piétons, vélos), occupant une partie de la largeur, le reste étant végétalisé. Sur un petit plan qu’il avait adressé à un riverain quelques jours plus tard, il était inscrit « Accès gendarmerie en terre pierre quasi uniquement piéton » (sic !)

Le responsable de la « Direction du cadre de vie et aménagement urbain » de la Ville de Ste-Luce-sur-Loire ne nous a pas dit autre chose le 21 janvier 2021, à l’occasion de la rencontre annuelle de l’association avec le Maire. De fait, c’est de cette façon qu’ont déjà été aménagées les deux sections ouest et est :

Cliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

Mais quelle surprise de découvrir il y a quelques jours que les engins de chantier décaissent toute la largeur de l’emprise à l’ouest de la route de la Minais.

Alerté, le responsable du chantier à LAD-SELA envoie enfin un plan précis qui montre qu’entre la route de la Minais et l’entrée arrière à la gendarmerie, la bande de béton piétonnière de 2,5 m de large fait place à une bande de roulement de 3 m de largeur destinée à recevoir des voitures !

Cliquez sur le document pour l’agrandir si la taille de votre écran le permet

Pourquoi cet écart entre les bribes d’information arrachées et le projet mis en œuvre ? Et comment sera réglementée la circulation routière sur cette nouvelle voie ?

Les aménageurs de la ZAC savent bien qu’ils œuvrent dans un quartier qui n’est pas désert mais où vivent plus d’un millier de personnes. Quand cesseront-ils de les tenir pour quantité négligeable en leur cachant les décisions jusqu’à ce qu’elles soient visibles sur le terrain ?

Pourquoi Nantes Métropole (la ZAC de la Minais est métropolitaine) et l’aménageur LAD-SELA ne diffusent-ils sur leurs sites internet – ou ne fournissent-ils aux citoyens qui le leur demandent – aucune information sur les travaux programmés ou les orientations de la ZAC ?

Et pourquoi la Ville de Ste-Luce, qui savait forcément quel type d’aménagement allait être fait, n’en a-t-elle pas informé les Lucéens ? Pas une ligne n’a été écrite sur le chantier de l’allée Madeleine Cinquin dans “Vivre à Ste-Luce” ou sur le site internet de la Ville, même dans le « point précis sur les travaux de proximité » publié le 11 janvier et mis à jour le 22 février.

Pour l’avenir, la ZAC de la Minais disposant encore de nombreux terrains toujours en friche (tranches est, tranche sud), une telle rétention d’informations de la part des aménageurs donne un véritable sentiment d’insécurité.

Comme à l’époque du lancement brutal de la ZAC (2008-2012), n’est-ce pas toujours la même politique infantilisante du secret afin de maintenir le citoyen dans l’ignorance et aboutir au fait accompli ?

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Champs Requis *.