Vivre à La Minais

Le blog de l'ASSOCIATION LA MINAIS à Sainte Luce sur Loire (44)

Sujets que l’association souhaite aborder avec les élus municipaux lors d’une rencontre en 2022

| 0 Commentaires

Cette liste a été élaborée par les membres du bureau de l’association, notamment à partir des remarques faites par les adhérents au cours de l’année écoulée.

CIRCULATIONS ET STATIONNEMENT

1   La rue Olympe de Gouges est la colonne vertébrale du quartier, or les ralentisseurs y sont peu efficaces face à un trafic soutenu : il serait utile d’y peindre régulièrement au sol de gros « 30 ».

2   La circulation cycliste le long de la rue Olympe de Gouges est illisible et dangereuse depuis les aménagements bricolés en 2015 : les trottoirs côté nord sont partagés entre piétons et cyclistes, souvent étroits, parfois encombrés de panneaux mal placés qui constituent autant d’obstacles.
Il est anormal que l’axe central du quartier ne puisse jouer son rôle attractif pour les deux-roues.

3   Les piétons doivent aussi composer avec le danger que représente le mauvais ajustement de certaines dalles de béton sur les trottoirs côté nord, notamment là où LAD-SELA les a élargis pour y insérer la piste cyclable en 2015.

4   Trop de véhicules stationnent en-dehors des places matérialisées au sol – et parfois même sur le trottoir ! – dans le haut de la route de la Minais et le long de la rue Olympe de Gouges (malgré les plots posés). L’absence de verbalisation autorise toutes les dérives.

5   Nous demandons depuis des années le jalonnement au sol d’une liaison cyclable entre la Minais et le cœur de Ste-Luce empruntant le passage inférieur sous l’A811, afin d’éviter l’échangeur de la Planchonnais et l’absence de toute protection des deux roues sur l’axe Jules Verne – Jean Moulin – Coty.

6   Nous souhaitons une amélioration de l’offre de la TAN en jour blanc (dimanches et jours fériés) : actuellement la ligne 87 qui dessert les Islettes ne fonctionne pas ces jours-là et il faudrait accroitre la cadence du C7 en passant de 2 à 3 passages par heure en jour blanc.

PARC PAYSAGER ET ESPACES VERTS PUBLICS

7   Il faudrait remettre en état le terrain et la pelouse d’une bande de quelques mètres de largeur située à l’est du parc, entre l’allée en courbe qui mène au city-stade et le parking de la halle sportive : défoncée par les engins de chantier, elle est dangereuse et inesthétique.

8   Lors de la réunion de l’an dernier nous avions regretté le manque d’arbres le long de la rue Olympe de Gouges par rapport à ce que prévoyaient les plans initiaux de Phytolab. Le responsable de la Direction du cadre de vie et de l’aménagement urbain avait alors promis de nous adresser les plans d’exécution qui peuvent être différents des plans de conception. Or nous n’avons rien reçu.

9   En raison de l’affluence autour des aires de jeux et de pique-nique, nous craignons pour l’hygiène et la propreté du parc. Nous demandons un espace sanitaire avec des WC publics et un point d’eau potable. Le local prévu à cet effet dans le bâtiment de la halle sportive est inconnu des usagers du parc et le plus souvent fermé.

10   Nous réitérons le besoin d’au moins une table de ping-pong en dur près de l’aire de jeux et du skate-park et répétons que beaucoup d’habitants regrettent l’absence d’une aire de jeux dédiée aux plus petits (moins de 6 ans).

11   Avec la prise en main par la Ville des espaces publics de la ZAC et sans attendre leur rétrocession par LAD-SELA, nous souhaitons connaître la stratégie d’entretien qui va être appliquée sur les espaces publics de la ZAC (parcs, voies et bord des voies, buissons, arbres…). Pouvons-nous en discuter ?

12   Un jardin fruitier peut-il être envisagé à la Minais, comme cela a été annoncé pour le cœur de ville, place St-Exupéry et devant la salle Renée Losq ?

13   Nous avons entendu parler d’un projet de nouveaux jardins familiaux à l’est de la commune : qu’en est-il ? Et pourquoi une partie des jardins actuels de la rue de la Rongère est-elle toujours en friche alors qu’il y a une importante liste d’attente ?

SALUBRITÉ ET PROPRETÉ DU QUARTIER

14   Nous demandons que soit installé à proximité de la chaufferie un capteur permanent de la qualité de l’air ou, à tout le moins, qu’Air PDL puisse mettre en place une campagne de mesures à la Minais : dans son courrier du 9 février 2022, le directeur d’Air PDL se disait prêt à participer à une réunion dans ce but, si la Ville et Nantes Métropole en prenaient l’initiative.

15   Les poubelles des logements qui viennent d’être construits par LNH et Coop Logis le long de la route de Thouaré près de la gendarmerie sont placées les jours de ramassage dans l’espace le plus étroit du haut de la route de la Minais, bloquant la piste cyclable et rendant dangereux le passage des piétons.

16   De très fortes pluies inondent la chaussée, les jardins et les pieds de certaines maisons à l’angle des rues de la Poitevinière et des Roseaux avec la route de la Gare. Cela s’est produit le 21 décembre 2018 et le 21 janvier 2021. A chaque fois nous envoyons des photos aux services de la Ville, en vain.

URBANISME

17   L’atelier participatif du 12 juin 2021 (Quelle vie de quartier à la Minais ?) a montré la forte attente d’un lieu de vie central qui manque toujours au quartier, contrairement à l’idée de « l’archipel des lieux » que préconisait le bureau d’études Histoires de Ville. Le marché hebdomadaire près de la halle sportive y contribue certes, mais il manque un local fermé et couvert qui pourrait jouer le rôle d’une maison de quartier multi-services gérée par les habitants.

18   L’avenir de la ZAC de la Minais concerne au premier chef les centaines de personnes qui y vivent déjà. Or ils entendent que les orientations précédentes sont remises en question mais ils ignorent ce qu’il pourrait advenir des terrains restant à construire.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.